· 

Le jour des morts au Mexique

Le jour des morts ou "Dia de los muertos" est une fête typique de la culture mexicaine qui se déroule chaque année du 28 octobre au 2 novembre. Elle se distingue des autres fêtes des morts et notamment des fêtes chrétiennes par le caractère festif qu'elle comporte.

Cette fête est considérée comme la tradition la plus représentative de la culture mexicaine. Elle provient de la culture aztèque qui a été popularisée dans une grande partie de l'Amérique latine.

En effet, en 2008, l'UNESCO a déclaré la fête des morts du Mexique patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

Origine du "dia de los muertos" au Mexique

L'origine de cette fête date bien avant l'arrivée des espagnols au Mexique. Les rituels qui célèbrent la vie des ancêtres sont pratiqués dans ces civilisations depuis les temps précolombiennes. Parmi les peuple préhispaniques, il était pratique courante de conserver les crânes sous forme de trophées et de les présenter lors des rituels qui symbolisaient la mort et la renaissance.

Jour des morts pour les enfants

 

 

 

 

 

 

 

Selon la tradition, les enfants décédés sont célébrés le 1er novembre et les adultes le 2 novembre. Mais pour les catholiques, le 2ème jour est pour tout le monde car le 1er jour est la fête de tous les saints.

Comment est célébré la fête des morts ?

 

 

La croyance populaire veut que les âmes de nos chers décédés reviennent le jour des morts. Pour cela, ils font des autels sur lesquels ils vont placer toutes sortes d'objets représentatifs et symboliques. A certains endroits où la tradition est plus enracinée, les autels commencent à se dessiner le 28 octobre et atteignent leur splendeur maximale le 2 novembre :

  • le 28 octobre, on allume une bougie et on place une fleur blanche
  • le 29, on allume une autre bougie et on place un verre d'eau
  • le 30, on allume une nouvelle bougie, on place un autre verre d'eau et on ajoute un pain blanc
  • le 1er novembre, on met les aliments sucrés tels que le chocolat, la citrouille ainsi que des fleurs
  • le 2, on installe le repas préféré du défunt, la tequila, le mezcal et la bière. On n'oublie pas le copal.

La visite au cimetière

Durant cette fête, il est obligatoire de visiter les tombes des défunts pour les nettoyer et pour y déposer des fleurs et des bougies. La prière ne manque pas ainsi que la musique des mariachis. 

Une tradition qui rassemble les familles

La célébration varie d'une région à l'autre, d'une ville à l'autre mais tous on un principe commun : la famille se réunit pour accueillir les âmes.

Les éléments sur l'autel

Chaque élément placé sur l'autel a sa propre signification et son importance :

  • les bougies : à travers elles, le feu est présent pour éclairer le chemin du défunt jusqu'à son retour à domicile.
  • l'eau : source de vie, car il faut étancher la soif du visiteur après un long voyage. 
  • le pain : il représente d'une part la croix de Christ et d'autre part, les bandes sur la croûte représentent les os.
  • la fleur de cempoalxochitl : son arôme attire et guide les âmes des morts.

Quelques photos des autels lors de notre voyage au Mexique ici

Écrire commentaire

Commentaires: 0